0.01% sur terre

0.01% sur terre

Du mardi 19 avril au vendredi 22 juillet 2022

Tout public

EXPOSITION COLLECTIVE DU 19 AVRIL AU 23 JUILLET 2022___

___COLLECTIVE EXHIBITION FROM APRIL 19 TO JULY 23, 2022

 

 

Avec : Valentin Guichaux, Balthazar Leÿs, Ilyes Mazari, Collectif Perséphone et Alexandre Ries.

 

La période historique et géologique actuelle, nommée l'Anthropocène, est définie par un bouleversement planétaire aux effets irréversibles, opéré par la seule espèce humaine dans son usage du monde. Dépassant le pur constat d'une crise environnementale, il s'agit d'une période déterminante, qui lance la réflexion sur la conception moderne des rapports de l'homme au vivant. Il s'agit également d'une période dite « de grande accélération » : économique, technologique, sociale. Cette accélération impacte brutalement les modes de domination, d'extraction de ressources, et d'usage intensif, voire abusif des populations humaines et non-humaines.

 

Ce n'est pas sans surprise que nous apprenons que l'humain partage avec d'autres formes de vie un vaste territoire dont il n'occupe qu'une infime parcelle. Malgré l'étendue de la puissance destructrice de ses actions, le poids total de l'Humanité représenterait seulement 0,01 % de toute la masse des organismes vivants de la planète. De ce fait, il appartient à l'espèce humaine de réagir au désastre et poser les bases d'une réconciliation écologique.

 

Cette exposition réunit des propositions de six artistes dont les démarches portent des réflexions sur nos relations avec le vivant. Dans l'espace de la Galerie Totem, les œuvres aux techniques variées font allusion à des écosystèmes singuliers, réels ou inventés. Situées à la croisée de la science et du sensible, les œuvres présentées s'obstinent à révéler et rendre lisibles des zones d'incompréhension ou de méconnaissance qui nous éloignent des réalités propres à chaque organisme vivant. Chacune, à sa manière, met en lumière des « invisibles exigences » des non-humains, dans la tentative de comprendre les temporalités des processus, les cycles et métamorphoses.

 

Le récit résultant du dialogue évoque un territoire contigu, fantasmé et fictif, où cohabitent des formes de vie terrestres, aquatiques, aériennes, pour lesquelles la mortalité devient l'unique évidence. Récifs coralliens, insectes, oiseaux, arbres et autres végétaux – il s'agit d'espèces non-humaines qui traversent et partagent un état de crise, de bouleversement des conditions de survie. Pour fin, ce récit réaffirme, par le biais de l'art, l'importance de chaque place, rôle et fonction incarnés par une multiplicité de « manières d'être vivant » qui composent et font vivre, à nos côtés, le vaste système Terre.

 

Face à l'irréversibilité des conséquences, l'Humain n'a-t-il pas pour seul commandement le retour à l'humilité et la responsabilité ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Texte en anglais:

 

Amiens Métropole presents its new exhibition at the Totem Gallery.

This collective exhibition brings together six emerging French artists working on the reflection on the modern conception of the relationship between humans and the living.

Despite the extent of the destructive power of its actions, Humanity represent just 0.01% of all living things, only a tiny part on earth. Therefore, it is up to the human species to react to the disaster and lay the foundations for ecological reconciliation. In the space of the Gallery, the artists work with various techniques allude to singular ecosystems, real or invented. Located at the crossroads of science and the sensitive, their works presented persist in revealing and making readable areas of incomprehension or ignorance that distance us from the realities specific to each living organism. Each, in its own way, highlights the “invisible demands” of non-humans, in the attempt to understand the temporalities of processes, cycles and metamorphoses.

Faced with the irreversibility of the consequences, isn't the Human only commandment to return to humility and responsibility?

 

 

Founded in 2021 with the main objective of supporting and showing contemporary creation, the Totem Gallery is part of the metamorphosis that Amiens Métropole is undertaking within the framework of its candidacy for European Capital of Culture 2028. This space is dedicated to the dissemination of artistic work embraces the challenges of educating the eye to contemporary art. By offering a diversified annual program, they aim at bringing together the public, the works and the artistic expression.